Actualités

Christophe Moulin, Président du SECIMEP, annonce dans son édito que le dynamisme est dans l’ADN du SECIMEP. Cette brochure en est un modeste exemple : pas de salon en 2020… qu’à cela ne tienne, notre site web vous informera et accueillera la version numérique de celle-ci, et le site dédié https://www.focusemballage.com/ – un salon virtuel – vous fera découvrir le savoir-faire de nos adhérents. N’hésitez pas à les contacter ! Vous retrouverez cette brochure papier dans le magazine EMBALLAGE DIGEST d’octobre 2020, partenaire de cette publication.
ALL4PACK : Report de l’édition 2020 en 2022 Le Groupe Comexposium, société organisatrice du salon ALL4PACK, annonce le report à 2022 de l’édition 2020, initialement prévue en novembre prochain Depuis le début de la pandémie de Covid-19, toute l’équipe d’ALL4PACK est restée très fortement mobilisée pour accompagner les entreprises et leur offrir ce tremplin tant attendu pour la relance. Afin de permettre la tenue d’un tel événement international en cette période de pandémie, les initiatives ont été multipliées pour assurer tant la sécurité individuelle et collective que la qualité des échanges business et les réflexions sur les enjeux futurs du packaging. Cependant, au vu de l’évolution sanitaire actuelle et plus généralement de l’évolution de la crise sanitaire et de ses conséquences, et dans la mesure où de nombreuses sociétés remettent en place des restrictions de venue à l’événement, ALL4PACK est reporté à novembre 2022. Malgré ce contexte de crise, ALL4PACK tiendra son rôle de source d’inspirations pour l’avenir via le décodage des innovations et réglementations, et de facilitateur des échanges business. “Fidèles à notre mission, notre intention est de garder le contact avec la profession et d’accompagner la reprise et la transformation des acteurs des secteurs emballage et intralogistique. À chaque édition, nous décryptons le marché et les tendances du secteur du packaging et n’avons de cesse de nous réinventer depuis plus de 70 ans. Dans ce contexte exceptionnel, l’agilité est nécessaire. Nous avons à cœur de tenir notre engagement d’accompagner la reprise d’activité de la filière. Ainsi, nous vous proposerons de nouveaux rendez-vous à partir de novembre 2020, autour des grands enjeux des réglementations en cours et à venir, des tendances et des innovations qui façonnent l’industrie packaging de demain”, explique Olivia Milan, Directrice d’ALL4PACK. En parallèle, l’équipe se met en ordre de marche pour préparer une édition ALL4PACK 2022 renouvelée et efficace. ———————————————————————– ALL4PACK, c’est une approche globale pour des solutions spécifiques, durables et responsables à vos problématiques de performance : emballages, machines, logistique. Un salon International précurseur de toutes les solutions durables d’emballage et de logistique. Le secteur de l’emballage connaît une mutation sans précédent, portée par des enjeux environnementaux de grande ampleur. Matériaux écologiques, éco-packaging, packagings intelligents, réduction des fibres de papier… Avec ALL4PACK, partez à la découverte des solutions d’emballages d’avenir et participez à la conception des modèles futurs d’emballages et de l’intra-logistique. Le salon ALL4PACK, c’est également une offre d’exposants fournisseurs de machines qui couvre l’ensemble de la ligne de production. Du process au conditionnement primaire et secondaire des produits, jusqu’à l’encaissage et la palettisation ; en passant par les matériels d’impression d’emballages et étiquettes, de traçabilité, marquage, pesage et équipements de contrôle… Le #SECIMEP et ses adhérents sont partenaires du salon depuis 10 ans, seront à nouveau présents en 2022 pour présenter leurs équipements et leurs solutions aux industriels. Historiquement tourné vers les industries utilisatrices, le salon ALL4PACK vous apporte des solutions innovantes de Packaging, Processing, Printing et Logistique. Échangez avec les exposants pour mieux anticiper les besoins liés aux nouvelles habitudes de consommation et décodez les nouvelles réglementations pour construire l’avenir dès aujourd’hui. Le marché de l’emballage amorce une transformation structurelle. Produits, machines, process, recyclage, attentes consommateurs : les enjeux sont de taille, et promettent de très grandes opportunités commerciales. ALL4PACK, c’est l’occasion pour tous les professionnels concernés de partager avec leurs pairs et de réfléchir ensemble aux solutions d’emballage et aux enjeux de taille auxquels ils font face dès maintenant.   
Tiziano Polito –  Emballages Magazine Publié le 06/08/2020à 10h00     Villa Marchetti, à Baggiovara, près de Modène (Italie), accueille le siège de Ucima depuis 2012.   L’Ucima fait état d’un chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros, en hausse de 2,2%, record absolu de tous les temps, mais anticipe une baisse en 2020. – 2019 aura été une année exceptionnelle pour les constructeurs de machines d’emballage et de conditionnement italiens pour au moins trois raisons. Tout d’abord, avec un chiffre d’affaires cumulé de 8 milliard d’euros, la filière se situe en hausse pour la quatrième année consécutive. En l’occurence, la progression est de 2,2% sur 2018 selon le rapport annuel de Unione costruttori italiani macchine automatiche (Ucima) qui représente les industriels du secteur. Ensuite, il s’agit de la première fois que la barre des 8 milliards d’euros est franchie. La troisième raison tient aux performances de la filière par rapport aux autres secteurs exportateurs de la Péninsule. En effet, la machine d’emballage est le seul secteur des biens d’équipement à connaître une reprise en 2019 et se confirme ainsi comme “le” segment leader de la construction mécanique de l’autre côté des Alpes. Les chiffres son éloquents : au cours de ces huit dernières années (2012-2019), les fabricants de machines d’emballage italiens ont vu leur chiffre d’affaires augmenter de près de 50%, pour passer de 5,5 à 8,04 milliards d’euros, quand les exportations se sont accrues de 40% (de 4,56 à 6,35 milliards d’euros) et les emplois de 7000 unités. Le rôle de l’export Si 2018 avait été favorable à la demande intérieure, du fait des dispositifs d’aide à l’investissement, 2019 confirme le rôle de l’export pour les constructeurs transalpins. 79% du chiffre d’affaires du secteur a été réalisé à l’étranger, soit 6,35 milliards d’euros, ce qui représente une progression de 2,3%. Cette croissance des exportations est d’un demi point supérieure à celle des ventes domestiques  (+ 1,8% en 2019 à 1,69 milliard d’euros). L’Union européenne reste la principale destination des machines d’emballage italiennes et représente 37,5% du chiffre d’affaires total, soit 2 383 millions d’euros, suivie à la deuxième place par l’Asie avec des ventes d’une valeur de 1 402 millions d’euros et une part de marché de 22,1%, puis l’Amérique du Nord en troisième position avec 814 millions d’euros (12,8%). L’Europe hors-UE représente un chiffre d’affaires de 637 millions d’euros (10%), l’Amérique du Sud 559 millions d’euros (8,8%), l’Afrique 449 millions d’euros (7,1%) et l’Océanie 107 millions d’euros (1,7%). Avec, respectivement, 2 377 millions d’euros  et 2 120 millions d’euros de chiffre d’affaires, l’alimentaire et les boissons gardent la tête du classement par spécialités. Ces deux marchés représentent 56% des débouchés pour les constructeurs italiens. Ils sont suivis par la pharmacie (1 475 millions d’euros) et la catégorie divers qui englobe notamment les machines pour le tabac et les tissus (1 461 millions d’euros). La cosmétique (312 millions d’euros) qui progresse de 10,1% et représente le segment le plus dynamique, et la chimie – stable à 292 millions d’euros -, clôturent le classement. Fusions-acquisitions L’analyse macroéconomique de la filière met en évidence une prédominance de PME puisque les entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 5 millions d’euros représentent les deux tiers de la population de constructeurs italiens sur un total de 626 entreprises. Ces sociétés ne cumulent toutefois que 8,4% du chiffre d’affaires total et 5,4% des exportations. En revanche, les entreprises les plus structurées représentent 58% du chiffre d’affaires et 64% des exportations. L’Ucima souligne toutefois que le nombre d’entreprises a diminué en 2019 (-2,4% à 616) du fait des phénomènes fusions-acquisitions tandis que le nombre de salariés a augmenté de 2,1% pour passer à 33 304 personnes.  La taille de l’entreprise influe également de manière significative sur la rentabilité par salarié, qui va de 126 000 euros pour les petites entreprises à plus du double (281 000 euros) pour les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse 50 millions d’euros, soit une moyenne sectorielle de 241 000 euros. Il existe une disparité similaire en termes de qualifications: la proportion de diplômés (et d’ingénieurs en particulier) est presque deux fois plus élevée dans les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse 50 millions d’euros que dans les petites entreprises.   Ralentissement Covid-19 oblige, les prévisions pour l’exercice en cours ne sont pas particulièrement optimistes. «La plupart de nos entreprises ont continué à fonctionner pendant le confinement, mais nos performances seront affectées par le ralentissement général des activités de production et la baisse de la demande mondiale » a indiqué le président sortant d’Ucima, Enrico Aureli. Pour la première fois après sept éditions, le pourcentage de fabricants italiens de machines d’emballage prévoyant une croissance de leur activité au cours des mois à venir a chuté à 20% de l’échantillon contre près de la moitié en 2019 dans de l’enquête statistique Ucima. 40% des entreprises interrogées sont en revanche plus catégoriques et estiment que leurs ventes vont décliner.
Le SECIMEP, Syndicat des entreprises de commerce international de Matériels d’Emballage, Process, Marquage, et Contrôle, a célébré ses 20 ans le jeudi 30 janvier dernier à la suite de son Assemblée Générale dans l’auditorium du MEDEF, puis au Moulin Rouge. L’occasion de revenir sur les 20 années d’activité de l’organisation. Christophe MOULIN – Président du SECIMEP et Président de Markem-Imaje SAS, a accueilli l’ensemble des adhérents et invités ainsi que les présidents qui ont œuvré au développement du SECIMEP depuis sa création le 24 novembre 1999. Il a rappelé lors de son introduction, la place du dirigeant dans les entreprises, parfois isolée, et l’importance de retrouver régulièrement ses confères dans les rencontres du SECIMEP : « comme un phare qui nous guide, dans la convivialité, le plaisir de travailler sur des sujets communs et d’échanger sur les problématiques communes dans le cadre d’une organisation professionnelle ». Son crédo depuis le début de son engagement : « C’est la force d’un syndicat professionnel tel que le SECIMEP que de pouvoir fédérer les talents et les énergies au service du collectif ! » Véronique BEAURAIN, Présidente de BEAURAIN MS a fondé le SECIMEP avec une dizaine de personnes et en a assuré la présidence pendant 10 ans. C’est avec émotion qu’elle a décrit les débuts de l’organisation professionnelle ainsi que le choix de l’affiliation à la fédération FICIME, plébiscitée par les adhérents. « La FICIME nous a encadré et apporté son support sur les sujets de fond ou d’actualité pour valider et renforcer nos actions » Elle conclut en soulignant les « rencontres formidables et des moments incroyables de richesse, de partage et de confiance ». Yann GORRITY, Directeur Général de Domino France, a présidé le SECIMEP en 2011 et 2012. Il a rappelé les grands moments de ses deux années de mandat, dont les objectifs étaient de continuer d’augmenter la représentativité du syndicat dans ses marchés et zones d’influence, notamment par le renforcement du partenariat avec Comexposium pour le salon ALL4PACK. Pour les faits marquants, 2012 fut l’année de lancement de FocusEmballage.com à l’initiative de Thierry Roy, l’un des fondateurs du SECIMEP. L’observatoire statistique du groupe marquage  est lancé en 2013 avec les entreprises concernées. Puis Eric ARIZZI – Président de CAM France, lui a succédé de 2013 à 2016, et a développé et consolidé un certain nombre d’actions. Il a félicité les collaborateurs de la FICIME pour la qualité de leur travail et leur disponibilité.     En 2017, Norbert HATE – Directeur de la Division Product Inspection de Mettler Toledo, pris la suite et mis tout son dynamisme dans la création d’un site internet, ainsi que le questionnaire conjoncture en amont des réunions plénières. Christophe MOULIN, est président du SECIMEP depuis 2018. Depuis son début de mandat, il s’attache à augmenter la visibilité du syndicat professionnel et à développer l’attractivité de la filière vis-à-vis des jeunes en créant la commission Emploi & Métiers. En 2020, l’ensemble du syndicat fédère les réflexions sur  la question de l’environnement et du monde de l’emballage. A la suite de cette rétrospective, le président a accueilli le professeur Pierre-Marie LLEDO, expert en Neurosciences auprès de l’institut Pasteur et a fait une brillante et passionnante intervention sur les « Neurosciences pour un meilleur management ». Le SECIMEP a remercié Olivia Milan – directrice du salon ALL4PACK du partenariat exclusif conclu à l’occasion de ces 20 ans.   https://youtu.be/bmxyXy8pvks
Économiquement impactés par le « plastic bashing », les fabricants d’emballages en plastique réunis au sein d’Elipso rappellent les actions menées par la profession en faveur d’une économie circulaire. Ainsi que l’impérieux besoin d’améliorer la collecte pour intégrer plus de recyclé, notamment à travers la consigne pour recyclage. Les fabricants d’emballages en plastique appellent à l’augmentation de la collecte _ Emballage
Le SECIMEP confirme la progression de l’activité en valeur au cours du second semestre 2018 et anticipe de bonnes perspectives pour 2019. Pour le second semestre 2018, il ressort ainsi en moyenne une hausse de l’activité de 6,7% (et +6% sur l’année). L’emploi reste bien orienté (+1,5%) alors que les prises de commandes ont légèrement fléchi (-1,3%). En 2019, les perspectives restent bonnes : l’activité devrait progresser de 2,2% et les prises de commande repartir à la hausse pour 50% des entreprises (stable pour 35% d’entre elles). Côté emploi, les effectifs devraient rester stables, voire progresser, pour 8 entreprises sur 10 au cours de ce semestre. Pour en savoir plus, retrouvez le communiqué ICI
Depuis plus de 20 ans, le CFIA est le rendez-vous fédérateur pour l’agroalimentaire, Cette année 150 nouveaux exposants répartis sur les 3 secteurs : Ingrédients & PAI, Équipements et Procédés et Emballages et Conditionnements Informations : http://cfiaexpo.com/ Les adhérents du SECIMEP présents sur toute la chaine de production, de la fabrication au conditionnement primaire et secondaire, le contrôle des produits ainsi que la traçabilité, le marquage et leur étiquetage, seront présents sur le salon.  RAISON SOCIALE Hall – N° stand  AMETEK Division MOCON 7 – B8 AK TRADING COMTECH  10 – G57 ALLEN France 10 – F3 ALPMA France  5 – A49 BEAURAIN MS SAS 10 – D14 BFR.s 5 – C40.D39 CAMA² 10 – D40 CHUPINPACK  2 – F10 DOMINO 9 – A54 ENCORE SAS 9 – D3 ERCA SA  10 – F28.G27 FISCHBEIN  10 – E28 FOSS  3 – E34.F33 FRANCO PACK SA – DEM 10 – A20 GOGLIO France SAS 10 – E44 ILAPAK France SA  10 – F28.G27 ISHIDA EUROPE France 9 – C24.D23 KONGSKILDE INDUSTRIE France  7 – C39 MARKEM – IMAJE SAS  10 – H57 METTLER TOLEDO  8 – B18.C17 NOVEXX SOLUTIONS  9 – A44 PBH France 10 – E23 PROXES France  8 – B53 PRUDHOMME SA (ETS) 10 – E27 ROVEMA France SAS 9 – D3 SERPAC SAS  10 – C49 ULMA PACKAGING  10 – F38.G37 URSCHEL INTERNATIONAL LIMITED 5 – E44.F43 VIDEOJET TECHNOLOGIES SAS 10 – E58.F57 WEBERMARKING SYSTEMS  10 – F47 WIPOTEC-OCS France SAS   10 – F47
La Société CLEVERTECH FRANCE, filiale du groupe italien CLEVERTECH, est dirigée par Gaël SEGUIN. Le groupe CLEVERTECH conçoit, produit et commercialise des machines et des installations pour l’automatisation de fins de lignes de production. CLEVERTECH se positionne également en tant que partenaire pour la conception de solutions intégrées (fins de lignes complètes). Son adhésion au SECIMEP, lui permet d’obtenir des informations sur la conjoncture et dynamiques des marchés sur lesquels ils sont présents, de partager les expériences avec ses confrères, et d’avoir un avis éclairé sur la réglementation en droit social, notamment pour les salariés itinérants, ainsi que sur la convention collective.  Des sujets primordiaux dans le développement de la filiale.
FOSS France, filiale de FOSS Danemark, commercialise en France et dans le monde, des analyseurs de laboratoire pour l’industrie agroalimentaire et des détecteurs Rayon X. Ses solutions d’analyses rapides et précises permettent de contrôler, sur l’ensemble du processus de transformation, la standardisation de la production et la conformité des produits finis. Dirigée par Olivier Notteau, FOSS France réalise un chiffre d’affaires de 21 millions et compte 43 salariés. FOSS France a choisi de rejoindre le SECIMEP pour le travail du Syndicat en réseau avec les entreprises du secteur, son support pluridisciplinaire sur les sujets clés (juridique, normes, etc.) et sa charte éthique permettant des échanges constructifs. Olivier NOTTEAU a aussi particulièrement apprécié l’accueil et investissement des collaborateurs de la FICIME et du SECIMEP lors de sa visite « découverte ». Pour en savoir plus sur FOSS FRANCE
Venez découvrir les nouveautés des entreprises présentes sur le salon ! 35 entreprises adhérentes au Secimep seront présentes du lundi 26 au jeudi 29 novembre 2018, sur le salon qui se déroulera au Parc des expositions de Paris – Nord –Villepinte. Depuis 2010, le SECIMEP et ses adhérents entretiennent une relation privilégiée avec le salon  ALL4PACK. Cette année encore, les adhérents sont présents en grand nombre !
  • Page 1 sur 2
  • 1
  • 2