BIENVENUE AU SECIMEP !
+ 50 ADHERENTS
+ 180 MARQUES

Echanges d’expériences, activités mutualisées, veille sectorielle, informations règlementaires, supports juridique et technique.

100% DES BESOINS INDUSTRIELS
COUVERTS PAR LES ADHERENTS DU SECIMEP

De l’emballage au marquage, du process au contrôle, l’ensemble des lignes de production est représenté par les sociétés membres.
> Rejoignez-nous

BIENVENUE AU SECIMEP !
+ 50 ADHERENTS
+ 180 MARQUES

Echanges d’expériences, activités mutualisées, veille sectorielle, informations règlementaires, supports juridique et technique.

100% DES BESOINS INDUSTRIELS
COUVERTS PAR LES ADHERENTS DU SECIMEP

De l’emballage au marquage, du process au contrôle, l’ensemble des lignes de production est représenté par les sociétés membres.
> Rejoignez-nous

BIENVENUE AU SECIMEP !
+ 50 ADHERENTS
+ 180 MARQUES

Echanges d’expériences, activités mutualisées, veille sectorielle, informations règlementaires, supports juridique et technique.

100% DES BESOINS INDUSTRIELS
COUVERTS PAR LES ADHERENTS DU SECIMEP

De l’emballage au marquage, du process au contrôle, l’ensemble des lignes de production est représenté par les sociétés membres.
> Rejoignez-nous

BIENVENUE AU SECIMEP !
+ 50 ADHERENTS
+ 180 MARQUES

Echanges d’expériences, activités mutualisées, veille sectorielle, informations règlementaires, supports juridique et technique.

100% DES BESOINS INDUSTRIELS
COUVERTS PAR LES ADHERENTS DU SECIMEP

De l’emballage au marquage, du process au contrôle, l’ensemble des lignes de production est représenté par les sociétés membres.
> Rejoignez-nous

BIENVENUE AU SECIMEP !
+ 50 ADHERENTS
+ 180 MARQUES

Echanges d’expériences, activités mutualisées, veille sectorielle, informations règlementaires, supports juridique et technique.

100% DES BESOINS INDUSTRIELS
COUVERTS PAR LES ADHERENTS DU SECIMEP

De l’emballage au marquage, du process au contrôle, l’ensemble des lignes de production est représenté par les sociétés membres.
> Rejoignez-nous

BIENVENUE AU SECIMEP !
+ 50 ADHERENTS
+ 180 MARQUES

Echanges d’expériences, activités mutualisées, veille sectorielle, informations règlementaires, supports juridique et technique.

100% DES BESOINS INDUSTRIELS
COUVERTS PAR LES ADHERENTS DU SECIMEP

De l’emballage au marquage, du process au contrôle, l’ensemble des lignes de production est représenté par les sociétés membres.
> Rejoignez-nous

Les Médias parlent de nous

La crise des semi-conducteurs insécurise les fabricants de machines et fragilise la vaccination

Touchés à leur tour par des retards de livraison de composants électroniques et les hausses des prix des matières premières, les fabricants de matériels et de process d’emballage alertent leurs clients industriels de possibles délais supplémentaires. Ils redoutent des pénalités de retard.

La pénurie de semi-conducteurs inquiète le syndicat des entreprises de commerce international des matériels d’emballage, de process, de marquage et de contrôle (Secimep). “On doit annoncer à nos clients qu’on va avoir besoin de délais supplémentaires”, indique Christophe Moulin, le président de l’association qui regroupe une quarantaine d’entreprises, fabricants de machines. Selon un récent sondage réalisé par le syndicat auprès de ses membres, “plus de 60% de nos adhérents ont annoncé subir des retards de livraison de 4 à 10 semaines”, indique le président, qui manque de visibilité pour les semaines à venir. “On enregistre des délais sur certains composants allant jusqu’au milieu de l’été“.

Le 4 mai 2021 par Laurent ROUSELLE

Pénurie de composants et hausse des matières premières : le Secimep inquiet

Le Secimep, Syndicat des entreprises de commerce international de Matériels d’Emballage, Process, Marquage, et Contrôle, alerte quant aux impacts de l’actuelle pénurie de composants électroniques et de matières premières. Touchés comme la plupart des industries, les adhérents du syndicat professionnel connaissent un allongement des délais dans la mise à disposition des matériels, avec un manque de visibilité pour l’avenir et un retour à la normale pas attendu avant plusieurs mois.

Selon un sondage effectué par la FICIME, plus de 60% des adhérents du Secimep annoncent subir des retards de livraison de 4 à 10 semaines. Autre conséquence : la hausse des prix dès cette année, sur certaines pièces et sur les consommables, en répercussion des hausses de certaines matières premières, est confirmée également dans ce sondage par plus de 80% des adhérents du Secimep.

Les fabricants de machines alertent sur les pénuries de composants et l’envolée des prix

Le Syndicat des entreprises de commerce international de matériels d’emballage, process, marquage et contrôle (Secimep) alerte la supply chain sur l’allongement des délais de mise à disposition de certains éléments constitutifs de lignes ainsi que sur la flambée des coûts.

Le Secimep, Syndicat des entreprises de commerce international de Matériels d’Emballage, Process, Marquage, et Contrôle, alerte quant aux impacts de l’actuelle pénurie de composants électroniques et de matières premières : inox, carton, films plastique, etc. Sa quarantaine d’adhérents (Alpma, Antares, Beaurain-MS, Cama, Bulteau, Campack, IMA Erca, Prud’homme, Flexlink, Goglio, Ishida, Mettler Toledo, Ulma, etc.) met en avant deux conséquences majeures.

Le 3 mai 2021 par Karine Ermenier

Matériel d’emballage, de process, marquage et contrôle : marché en recul mais espoir de reprise en 2021

Le Secimep, syndicat des entreprises de commerce international de matériels d’emballage, process, marquage, et contrôle, annonce une baisse des ventes d’environ 5 % en valeur en 2020 sur l’ensemble des équipements présents sur la ligne de production. La tendance a également été à la baisse pour les effectifs (-1,5%) ainsi que pour les commandes.

Equipements : Le Secimep annonce une baisse des ventes en 2020 mais un espoir de reprise en 2021

Le Secimep, Syndicat des entreprises de commerce international de Matériels d’Emballage, Process, Marquage, et Contrôle, annonce dans son baromètre (janvier 2021), une baisse des ventes d’environ 5% en valeur en 2020 sur l’ensemble des équipements présents sur la ligne de production. La tendance a également été à la baisse pour les effectifs (-1,5%) ainsi que pour les commandes. 

Les ventes de machines étrangères ont reculé de 5% en 2020

D’après le Secimep, la sortie de crise sera caractérisée par une croissance modérée.

La semaine dernière, Emballages Magazineindiquait que d’après les résultats de son enquête, l’activité de la filière emballage avait chuté de 7,6% en France, en 2020, à la suite de la pandémie. Dans le détail, les machines d’emballage et de conditionnement ont décliné de 6,4%. Le Syndicat des entreprises de commerce international de matériels d’emballage, process, marquage et contrôle (Secimep), qui rassemble les importateurs et distributeurs de machines étrangères, publie des résultats en ligne avec ces estimations. Ses affiliés font état d’une chute des ventes de 5% en valeur sur la période. La tendance a également été à la baisse pour les effectifs (–1,5%) ainsi que pour les commandes. « Ce recul s’explique par le manque de visibilité des industriels quant à l’évolution de l’activité dans un secteur où les investissements sont lourds et les projets gelés tant que la situation sanitaire n’est pas meilleure. En raison de la pandémie, les secteurs de l’industrie agroalimentaire en rapport à la restauration hors foyer (RHF) et la cosmétique sont ceux qui ont le plus souffert et dont les investissements ont été les plus freinés alors que ceux des secteurs pharmaceutique et e-commerce se sont bien portés », indique le syndicat. 

Machines d’emballage, de process, marquage et contrôle : le Secimep confirme une baisse des ventes en 2020

Le Secimep, Syndicat des entreprises de commerce international de Matériels d’Emballage, Process, Marquage, et Contrôle, annonce une baisse des ventes d’environ 5% en valeur en 2020 sur l’ensemble des équipements présents sur la ligne de production. La tendance a également été à la baisse pour les effectifs (-1,5%) ainsi que pour les commandes.

 

La Covid-19 est un accélérateur d’avancement de projet

Interview exclusive du Président du SECIMEP, Christophe MOULIN par Doria MAIZ – rédactrice en chef du magazine EMBALLAGE DIGEST

Si le contexte économique actuel reste complexe – accentué par le second confinement en France – la filière des machines d’emballage, de process, de marquage et de contrôle poursuit sa mutation entamée au printemps dernier. Retour sur les grands chantiers que la Covid-19 aura permis de faire passer à la vitesse supérieure, avec Christophe Moulin (photo), président du Secimep* et président de Markem-Imaje SAS France.

Secimep vingt ans d’histoire

Le syndicat des entreprises de commerce international de matériels d’emballage, de process, de marquage et de contrôle (Secimep) a célébré ses vingt ans, le jeudi 30 janvier, à la suite de son assemblée générale dans l’auditorium du Medef, puis au Moulin-Rouge.

L’industrie française est plus dépendante de l’Italie que de la Chine

Depuis mardi matin, l’Italie entière est confinée pour pour arrêter la propagation du Covid-19. Cela aura un impact négatif de 10% à 15% sur la production italienne, selon un ancien économiste du Trésor italien.
L’Italie toute entière tourne au ralenti depuis seulement mardi matin, mais les répercussions sur l’économie française se feront sentir très vite. Beaucoup plus vite que dans le cas des usines chinoises grippées depuis janvier par l’épidémie de coronavirus .
Globalement, l’Italie est le 3 e client de la France, derrière l’Allemagne et l’Espagne, et son 3 e fournisseur, derrière l’Allemagne et la Chine. L’industrie française, elle, dépend deux fois plus de l’Italie que de la Chine : 3,1 % de ses achats intermédiaires (on dit aussi des « intrants ») sont faits auprès d’un fournisseur italien, contre 1,4 % auprès un fournisseur chinois. Et ce pourcentage « ne dit rien du caractère stratégique ou de la capacité de blocage des chaînes de valeur que peut avoir un intrant, souligne Denis Ferrand, directeur général de Rexecode. S’il manque un boulon qui ne vaut rien, mais qui bloque toute la chaîne de fabrication, la conséquence économique est énorme ».